Comment installer le kit de développement Java

Comment installer le kit de développement Java

Dans cet article, vous apprendrez comment installer le Java Development Kit (JDK). Et dans de prochains articles, vous allez apprendre comment compiler et exécuter différents types de programmes: programmes console, applications graphiques et applets. Vous pouvez exécuter les outils du JDK en tapant des commandes dans une fenêtre de terminal.

Cependant, de nombreux programmeurs préfèrent le confort d’un environnement de développement intégré. Vous apprendrez comment utiliser un environnement de développement librement disponible pour compiler et exécuter des programmes Java.

Une fois que vous avez maîtrisé les techniques concernant l’installation du kit de développement Java, l’utilisation des outils de ligne de commande, d’un environnement de développement intégré et de JShell.

Ainsi que choisir vos outils de développement, vous êtes prêt à apprendre les structures de programmation fondamentales de Java, où vous commencerez à explorer le langage de programmation Java.

Les versions les plus complètes et à jour du Java Development Kit (JDK) sont disponibles chez Oracle pour Linux, Mac OS, Solaris et Windows.

Il existe des versions dans différents états de développement pour de nombreuses autres plates-formes, mais ces versions sont sous licence et distribuées par les fournisseurs de ces plates-formes.

Téléchargement du JDK

Pour télécharger le kit de développement Java, visitez le site Web à l’adresse https://www.oracle.com/technetwork/java/javase/downloads/index.html et soyez prêt à déchiffrer une quantité incroyable de jargon avant de pouvoir obtenir le logiciel dont vous avez besoin. Voir le tableau A pour un résumé.

Tableau A      Jargon Java

NomAcronymeExplication
Java Development KitJDKLe logiciel pour les programmeurs qui veulent écrire des programmes Java
Java Runtime EnvironmentJRELe logiciel pour les utilisateurs qui veulent exécuter des programmes Java
Server JRELe logiciel pour exécuter des programmes Java sur des serveurs
Standard EditionSELa plate-forme Java pour une utilisation sur les postes de travail et les applications serveur simples
Enterprise EditionEELa plate-forme Java pour les applications serveur complexes
Micro EditionMELa plate-forme Java pour une utilisation sur les petits appareils
JavaFXUne boîte à outils alternative pour les interfaces utilisateur graphiques qui est incluse avec certaines distributions Java SE avant la version 11 de Java
OpenJDKUne implémentation libre et open source de Java SE
Java 2J2Terme obsolète qui décrivait les versions Java de 1998 à 2006
Software Development KitSDKTerme obsolète qui décrivait JDK de 1998 à 2006
UpdateuLe terme d’Oracle pour une version de correction de bogues jusqu’à Java 8
NetBeansEnvironnement de développement intégré d’Oracle

 

Vous avez déjà vu l’abréviation JDK pour Java Development Kit. Les versions 1.2 à 1.4 du kit étaient connues sous le nom de Java SDK (Software Development Kit). Vous trouverez encore des références occasionnelles à l’ancien terme.

Jusqu’à Java 10, il existe également un environnement d’exécution Java (JRE) qui ne contient que la machine virtuelle. Ce n’est pas ce que vous voulez en tant que développeur. Il est destiné aux utilisateurs finaux qui n’ont pas besoin du compilateur.

Ensuite, vous verrez le terme Java SE partout. Il s’agit de l’édition Java Standard, contrairement à Java EE (Enterprise Edition) et Java ME (Micro Edition).

Vous pourriez tomber sur le terme Java 2 qui a été inventé en 1998 lorsque les spécialistes du marketing de Sun ont estimé qu’un incrément fractionnaire du numéro de version ne communiquait pas correctement les progrès considérables du JDK 1.2.

Cependant, comme ils n’ont eu cet aperçu qu’après la sortie de la version, ils ont décidé de conserver le numéro de version 1.2 pour le kit de développement. Les versions suivantes étaient numérotées 1.3, 1.4 et 5.0.

La plate-forme, cependant, a été renommée de Java à Java 2, c’est pourquoi nous avions Java 2 Standard Edition Software Development Kit Version 5.0, ou J2SE SDK 5.0.
Heureusement, en 2006, la numérotation a été simplifiée. La version suivante de l’édition standard Java s’appelait Java SE 6, suivie de Java SE 7 et Java SE 8.

Cependant, les numéros de version “internes” sont 1.6.0, 1.7.0 et 1.8.0. Cette folie mineure a finalement suivi son cours avec Java SE 9, lorsque le numéro de version est devenu 9, puis 9.0.1. (Pourquoi pas 9.0.0 pour la version initiale ? Pour garder un minimum d’excitation, la spécification du numéro de version exige que les zéros de fin de version soient supprimés pour l’intervalle entre une version majeure et sa première mise à jour de sécurité).

Note : Pour le reste de nos articles sur Java, nous supprimerons l’acronyme “SE”. Quand vous voyez “Java 9”, cela signifie “Java SE 9”.

Avant Java 9, il existait des versions 32 bits et 64 bits du Java Development Kit. Les versions 32 bits ne sont plus développées par Oracle.

Vous devez disposer d’un système d’exploitation 64 bits pour utiliser le JDK Oracle.
Avec Linux, vous avez le choix entre un fichier RPM et un fichier.tar.gz. Nous vous recommandons ce dernier – vous pouvez simplement le décompresser où vous le souhaitez.

Maintenant vous savez comment choisir le bon JDK. Pour résumer :
– Vous avez besoin du JDK (Java SE Development Kit), pas du JRE.
– Si vous développer sur Linux, choisissez la version.tar.gz.
Acceptez le contrat de licence et téléchargez le fichier.

Note : Oracle peut vous proposer un pack contenant à la fois le Java Development Kit et l’environnement de développement intégré NetBeans. Je vous suggère de rester à l’écart de tous les paquets et d’installer uniquement le kit de développement Java pour le moment. Si vous décidez plus tard d’utiliser NetBeans, téléchargez-le simplement sur http://netbeans.org.

Configuration du JDK

Après avoir téléchargé le JDK, vous devez l’installer et déterminer où il a été installé – vous aurez besoin de cette information plus tard.

– Sous Windows, lancez le programme d’installation. On vous demandera où installer le JDK. Il est préférable de ne pas accepter un emplacement par défaut avec des espaces dans le nom du chemin, comme c:\Program Files\Java\jdk-11.0.x. Retirez simplement la partie Program Files du nom du chemin.

– Sur Mac, exécutez le programme d’installation. Il installe le logiciel dans /Library/Java /JavaVirtualMachines/jdk-11.0.x.jdk/Contents/Home. Localisez-le à l’aide de Finder.

– Sous Linux, décompressez simplement le fichier.tar.gz à l’emplacement de votre choix, tel que votre répertoire personnel ou /opt. Ou, si vous l’avez installé à partir d’un fichier RPM, vérifiez qu’il est installé dans /usr/java/jdk-11.0.x.

Dans cette catégorie d’articles sur Java, le répertoire d’installation est nommé jdk. Par exemple, lorsque on fait référence au répertoire jdk/bin, on veut dire le répertoire avec un nom tel que /opt/jdk-11.0.4/bin ou c:\Java\jdk-11.0.4\bin.

Lorsque vous installez le JDK sous Windows ou Linux, vous devez effectuer une étape supplémentaire : Ajoutez le répertoire jdk/bin au chemin des exécutables – la liste des répertoires que le système d’exploitation parcourt pour localiser les fichiers exécutables.

– Sous Linux, ajoutez une ligne telle que celle-ci à la fin de votre fichier de profil ~/.bashrc ou ~/.bash_profile :

export PATH=jdk/bin:$PATH

Assurez-vous d’utiliser le chemin d’accès correct au JDK, tel que /opt/jdk-11.0.4.

– Sous Windows 10, tapez “environnement” dans la barre de recherche des Paramètres Windows, puis sélectionnez “Modifier les variables d’environnement de votre compte” (voir Figure A). Une boîte de dialogue Variables d’environnement devrait apparaître.

Il peut se cacher derrière la boîte de dialogue Paramètres de Windows. Si vous ne la trouvez nulle part, essayez d’exécuter sysdm.cpl à partir de la boîte de dialogue Exécuter que vous obtenez en maintenant les touches Windows et R enfoncées en même temps, puis sélectionnez l’onglet Avancé et cliquez sur le bouton Variables d’environnement.

Localisez et sélectionnez une variable nommée Path dans la liste Variables utilisateur. Cliquez sur le bouton Editer, puis sur le bouton Nouveau, et ajoutez une entrée avec le répertoire jdk\bin (voir Figure B).

Figure A Définition des propriétés du système sous Windows 10

Figure A Définition des propriétés du système sous Windows 10

 

Figure B Réglage de la variable d’environnement Path sous Windows 10

Figure B Réglage de la variable d'environnement Path sous Windows 10

Sauvegardez vos paramètres. Toute nouvelle fenêtre “Invite de commandes” que vous démarrez aura le chemin correct.

Voici comment vous pouvez vérifier si vous l’avez bien fait : Ouvrez une fenêtre de terminal. Tapez la ligne

javac --version

et appuyez sur la touche Entrée. Vous devriez avoir un affichage comme celui-ci :
javac 9.0.4

Si à la place vous obtenez un message tel que “javac : commande introuvable” ou “Le nom spécifié n’est pas reconnu comme une commande interne ou externe, un programme opérationnel ou un fichier batch”, alors vous devez retourner et revérifier votre installation.

Installation des fichiers sources et de la documentation

Les fichiers sources de la bibliothèque sont livrés dans le JDK sous forme de fichier compressé lib/src.zip. Décompressez ce fichier pour avoir accès au code source. Il suffit de faire ce qui suit :

Etape 1. Assurez-vous que le JDK est installé et que le répertoire jdk/bin est sur le chemin des exécutables.

Etape 2. Créez un répertoire javasrc dans votre répertoire personnel. Si vous le souhaitez, vous pouvez le faire à partir d’une fenêtre de terminal.

mkdir javasrc

Etape 3. Dans le répertoire jdk/lib, localisez le fichier src.zip

Etape 4. Décompressez le fichier src.zip dans le répertoire javasrc. Dans une fenêtre de terminal, vous pouvez exécuter les commandes suivantes

cd javasrc
jar xvf jdk/lib/src.zip
cd ..

Le fichier src.zip contient le code source de toutes les bibliothèques publiques. Pour obtenir encore plus de sources (pour le compilateur, la machine virtuelle, les méthodes natives et les classes d’aide privées), allez sur http://openjdk.java.net.

La documentation est contenue dans un fichier compressé distinct du JDK. Vous pouvez télécharger la documentation sur https://www.oracle.com/technetwork/java/javase/downloads/index.html. Suivez ces étapes:

Etape 1. Téléchargez le fichier zip de la documentation. Il s’appelle jdk-11.0.0.x_doc-all.zip.

Etape 2. Décompressez le fichier et renommez le répertoire doc en quelque chose de plus descriptif, comme javadoc. Si vous le souhaitez, vous pouvez le faire depuis la ligne de commande :

jar xvf Downloads/jdk-11.0.x_doc-all.zip
mv docs jdk-11-docs

Etape 3. Dans votre navigateur, accédez à jdk-11-docs/index.html et ajoutez cette page à vos signets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here